Quand les célébrités sont victimes de la traduction en ligne

Accueil » Quand les célébrités sont victimes de la traduction en ligne

Pour beaucoup, Google Translate est cet outil en ligne qui traduit un mot, un groupe de mots ou une phrase. Ce qu’il convient de préciser, c’est que cette plateforme fonctionne sur un modèle participatif.

À partir d’un certain nombre de fois où les internautes donnent la même traduction à un mot, Google Translate considère que cette traduction est fiable. En connaissance de ce principe, certains internautes se livrent à une pratique appelée « bombing ».

Justin Bieber et d’autres personnalités victimes de traductions bombées

Par « bombing », comprenez un attentat au mot ou à la traduction. Le site 1001web a contribué à repérer cette pratique, notamment pour la traduction du mot espagnol « idiota », qui, normalement, signifie tout simplement « idiot ». Mais, jusqu’au vendredi 04 mars dernier, la célèbre plateforme de traduction donnait « Justin Bibert » lorsqu’on entrait « idiota ». Et la faute d’orthographe, qui vient écorcher le nom de cette fameuse star de la chanson, fait partie intégrante de la traduction bombée. Trois jours plus tard, l’erreur était heureusement déjà rectifiée. D’ailleurs, d’une manière générale, Google Translate fait en sorte de venir rapidement à bout de ce type d’erreur.
Autre victime du bombing, une personnalité politique française cette fois, Ségolène Royal. Les faits se sont déroulés en pleine campagne dans le cadre de la présidentielle. L’actuelle ministre de l’Environnement était alors candidate du parti socialiste. Cette fois, les mots anglais « boobs massage » étaient traduits par « Ségolène Royal » (au lieu de massage des seins).

Publiée le 01/01/1970
Votre devis de traduction en un temps record
Vous avez aimé cet article, partagez-le sur vos réseaux sociaux !