tom13c Un commentaire

Après le Brexit, quel avenir pour l’anglais au sein de l’UE

L’anglais restera une des langues officielles au sein de l’Union Européenne. Ce fait demeure donc inchangé malgré la victoire du Brexit. Plusieurs raisons sont évoquées pour le maintien de cette langue.

Le Royaume-Uni s’en va, mais sera peut-être remplacé par l’Écosse

C’est en tout cas ce que laisse présager le commissaire européen à l’Économie, Günther Oettinger. L’Écosse compterait en effet profiter du Brexit pour devenir indépendante du Royaume-Uni. L’Écosse serait alors, comme plusieurs autres pays membres tels que Malte et l’Irlande, un des pays anglo-saxons de l’UE. Or comme le stipule le règlement de l’UE, la langue officielle d’un des pays membres devient une des langues officielles de l’organisme.

L’anglais est une « langue relais » de l’UE

Pour de nombreux pays qui composent l’Union, l’anglais est la seconde langue. La langue de Shakespeare s’est donc présentée comme une langue de travail évidente, avec le français et l’allemand. De nombreux documents, des séances de travail et d’autres moments-clés de cette structure internationale l’ont adoptée. Changer ce schéma linguistique et procéder à une importante réorganisation qui durerait des années engendreraient d’importants investissements humains et financiers que l’UE ne met pas à l’ordre du jour pour l’instant.

— One Comment —

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *