tom13c Pas de commentaire

Jürgen Klopp, l’entraîneur titilleux sur la traduction

S’il est bien un moment où Jürgen Klopp, cet entraîneur de Liverpool est bien détendu, c’est après les matchs. Il est tellement détendu qu’il se moque ouvertement des erreurs du traducteur de la conférence de presse.

La traduction simultanée qui « en fait perdre son espagnol »

Après la demi-finale de l’Europa Ligue qui opposait Liverpool à Villareal le 28 avril dernier, Jürgen Klopp n’a pas manqué à la traditionnelle conférence de presse. Et même si son équipe a enregistré une défaite, 1 à 0, contre Villareal, l’entraîneur allemand n’en garde pas moins le sourire. Il adopte même une attitude très détendue qui semble être contagieuse. Son traducteur, assis à ses côtés, est gagné par la zen attitude et y perd un peu de sa concentration. Après quelques mots lancés par l’entraîneur suivis de rires de l’assistance, le traducteur enchaîne avec quelques mots en anglais avant de se reprendre et de donner la traduction espagnole, celle attendue par l’assistance. L’entraîneur observe la scène et ne peut s’empêcher de rire et de lancer « that’s great ».

La traduction simultanée, une marge d’erreur parfois agréablement admise

Il faut dire que ce n’est pas la première fois que Jürgen Klopp porte un regard aussi amusé, et non moins critique, sur les imperfections de traduction. Ainsi, avant le match qui opposer Liverpool à Porto, le traducteur s’est permis de dire en anglais que remporter ledit match pour l’équipe de Jürgen Klopp relevait du domaine du rêve. L’entraîneur, parfaitement anglophone, est revenu sur ce point et s’est permis de pointer du doigt la traduction, toujours en gardant le sourire et en faisant rire l’assistance. Il a rectifié en précisant que la victoire n’était pas un rêve, mais serait difficile à obtenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *