tom13c Pas de commentaire

Que se passe-t-il en cas de contestation ?

Par nature, le texte est sujet à interprétation. En matière de traduction, la perfection n’existe pas car elle comprend une part importante de subjectivité. La traduction impeccable de certains documents nécessite parfois autant de temps que la rédaction du texte original.

98 % de nos réalisations ne font l’objet d’aucune mise en cause, les 2 % restant concernent généralement des préférences stylistiques ou des doutes que nous levons assez rapidement. Il reste une part infime de projets sur lesquels nous avons été défaillants et pour lesquels nous retravaillons la traduction jusqu’à sa validation par le client.

La qualité d’une traduction dépend aussi de celle du texte original. Nous veillons toujours à produire une traduction localisée, mais traduction ne signifie pas réécriture. Au-delà de la traduction, le rôle du traducteur est de transmettre le message contenu dans le texte original de la meilleure manière qui soit. Il doit également rendre le style de la meilleure manière possible dans la langue cible en prenant en considération les contraintes stylistiques de sa propre langue, mais il n’est pas implicitement autorisé à enrichir ou réécrire le texte car il ne s’agirait alors plus de traduire mais d’interpréter.

Le rôle du client est donc fondamental dans la qualité de la traduction finale, sa disponibilité pour répondre à nos questions, ses remarques, ses corrections ou encore son accord sur la version finale participent à la publication de documents d’excellente qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *