Interprétation

Compétence, organisation et rigueur sont les maîtres-mots de l’interprétation au sein d’Atenao. L’essentiel du travail de l’agence se situe en amont d’un évènement à travers la sélection des interprètes, le choix du matériel, le brief du technicien, la recherche documentaire, l’anticipation des problématiques inhérentes au métier et la connaissance du terrain. Sur place, l’agence dépêche un chef de projet interprétation qui coordonne les rôles du technicien et de l’interprète tout en assurant l’interface avec son client.

L’interprétation simultanée

L’interprète traduit les paroles du locuteur au fur et à mesure que celui-ci s’exprime. Le décalage entre le discours et la traduction est de l’ordre de quelques secondes. Cette forme d’interprétation, que l’on retrouve fréquemment dans les conférences et colloques, nécessite la présence de matériel (écouteurs, micro, cabine d’interprétation).
L’interprétation simultanée chuchotée est une variante très utilisée par les entreprises, elle est adaptée aux dialogues entre un nombre très limité de personnes (généralement 2). Cette forme d’interprétation ne demande aucun matériel et l’interprète traduit directement les propos du locuteur à l’oreille de l’auditeur. Le décalage est de l’ordre de 10 secondes.

L’interprétation en visite guidée

En visite guidée, chaque personne est mobile, il est donc impossible de recourir à la cabine de traduction. L’interprète n’est pas isolé du reste du groupe, il se déplace au gré de la visite avec l’ensemble des visiteurs. Il est donc muni d’un micro et parfois d’écouteurs. Cette forme d’interprétation n’est pas adaptée pour les groupes volumineux car l’absence d’isolation phonique perturbe le travail de l’interprète.

L’interprétation consécutive

L’interprétation consécutive désigne la traduction orale décalée des propos du locuteur. L’interprète prend des notes pendant le discours et en fournit oralement la traduction. Le traducteur peut intervenir à intervalles réguliers si le discours est long (toutes les 10 minutes environ) ou à la fin du discours si celui-ci est court. L’interprétation consécutive est sans doute la forme la plus difficile et la plus éprouvante de l’interprétation, c’est pourquoi nous attribuons systématiquement 2 interprètes pour ce type de projet afin d’assurer un relais.

L’interprétation de liaison

L’interprétation de liaison est fréquemment utilisée dans le cadre de réunions de groupe, brainstorming ou négociations. L’interprète prend place au milieu des participants et traduit phrase après phrase les propos et remarques émis par les personnes présentes.