Traduction français arabe ou arabe français

L’arabe est la langue des grands pays du pétrole. C’est aussi celle du secteur du tourisme dans les pays du Maghreb. Elle est parlée dans une diversité de pays et dans une multiplicité de domaines. On distingue l’arabe classique (langue du Coran), l’arabe littéral (la langue écrite commune) et les dialectes. La difficulté de la traduction en arabe provient de l’omniprésence des dialectes. Ainsi, connaître la destination finale de la traduction est indispensable à la production d’une traduction de qualité.

L’arabe dans le monde

En 2017, le nombre d’habitants des pays officiellement arabophones est estimé à 437 019 000. Ces pays se trouvent principalement en Afrique, sur la partie extrême nord allant de la Mauritanie à la Somalie, en passant par l’Algérie, l’Égypte et le Soudan, pour citer quelques exemples. Isolées dans l’Océan Indien, les Comores ont également l’arabe comme langue officielle.

Les pays du Moyen-Orient sont essentiellement arabophones. Sont entre autres compris dans cette zone géographique la Syrie, Israël, Oman ainsi que les pays de la Ligue arable, c’est-à-dire l’Arabie Saoudite, l’Égypte, l’Irak, la Jordanie, le Liban et le Yémen du Nord.

En plus des habitants de ces pays, quelques minorités viennent grossir le rang des arabophones à travers le monde. C’est ainsi qu’on en trouve en Amérique du Nord (États-Unis et Canada) et en Europe (principalement en Allemagne, en France, en Belgique et aux Pays-Bas). Le Tchad, le Mali, le Sénégal ou encore le Niger sont d’autres États où de nombreuses communautés arabophones sont recensées. En tout, ces minorités sont constituées de quelque 15 millions de locuteurs.

L’arabe dans le milieu professionnel

Les pays dont la langue officielle est l’arabe forment comme un trait d’union entre l’Europe et l’Afrique sub-Saharienne d’un côté, et avec l’Asie d’un autre côté. Cette position géographique en fait une plateforme d’échanges dont les arabophones peuvent tirer bénéfice, que ce soit dans le domaine de la diplomatie ou dans celui du tourisme et du commerce international.

L’arabe est aussi la langue des entreprises et des pays intéressés par la production de gaz et de pétrole. Autant dire qu’une entreprise qui maîtrise cette langue ou qui se donne les moyens d’en comprendre les subtilités en ayant recours aux prestations d’un traducteur professionnel se retrouve privilégiée dans les négociations.

Les États et sociétés qui souhaitent signer un partenariat d’affaires dans un autre domaine, mais avec les pays arabophones, ont tout à gagner en faisant un pas pour comprendre leurs locuteurs arabes.

Les subtilités de la langue arabe

Lorsqu’il s’agit d’écrit, et quel que soit le pays arabe dont il est question, c’est l’arabe littéraire, également appelé arabe classique qui est utilisé. C’est une version arabe qui répond à des standards appliqués aussi bien dans les pays arabophones que par les minorités de locuteurs arabes.

Chaque pays a ensuite diversifié les possibilités et enrichi son vocabulaire. C’est ainsi que, à titre exemple, l’arabe dialectal algérien utilise les mots « chouaffa » pour voyante, « papicha » pour jeune fille moderne et « chah ! » pour bien fait. Et ce sont des mots qui n’existent pas dans l’arabe classique.

Atenao et la traduction français arabe

1 % des traductions réalisées par l’agence.
Principaux domaines : Nucléaire civil, Juridique, Technique…

Un traducteur à l’honneur

Née à Beyrouth (Liban), Rita vit et travaille actuellement à Paris. Après une formation continue en Arts graphiques et publicité suivie d’un séjour culturel en Californie, Rita se tourne vers la traduction. Elle obtient une Maîtrise puis un DEA en traductologie à l’Université à Caen (France). Elle fait ses premières armes de traductrice en 2003 dans une Ambassade. Au carrefour de trois cultures, arabe, française et anglaise, elle développe sa carrière et s’installe en tant que traductrice indépendante en arabe. En 2006, elle travaille en collaboration avec l’association Action Poétique pour la traduction des textes de poètes arabes participant à la 9ème Biennale Internationale des Poètes en Val de Marne.. Elle prépare actuellement un Master Pro en Traduction anglaise juridique et économique à l’Université de Nanterre et envisage la préparation d’une thèse dans le domaine de la sémiotique, mettant ainsi à profit sa formation initiale en Arts graphiques. Ses langues de travail sont l’anglais et le français.

Sa spécialité : Juridique, littérature, multimédia.