bdaudey

Forum mondial Convregences

Les 3 et 4 Septembre se tenait à Paris le 11e FORUM CONVERGENCES au Palais Brongniart. Un événement international majeur, au service de l’environnement et des générations futures, dont l’interprétation simultanée fut confiée à ATENAO.

FORUM CONVERGENCES : objectif zéro exclusion, zéro carbone, zéro pauvreté

Le forum mondial CONVERGENCES accueille depuis 2008 des organisations partenaires à forte portée sociétale qui opèrent dans une optique « 3ZÉRO », dont l’objectif principal est de réduire l’exclusion sociale, la pauvreté ainsi que l’impact environnemental. Chaque année, plus de 200 organisations et près de 5000 participants s’y regroupent afin de discuter de ces problèmes de société et des solutions pour y remédier, notamment en suscitant la réflexion et l’échange des idées, en diffusant des pratiques alternatives à celles que nous connaissons ainsi qu’en valorisant des partenariats innovants ayant un impact à grande échelle. Ces acteurs importants en profitent également pour s’accorder sur un agenda commun, développer des projets autour de la jeunesse et du numérique, et organiser des débats et rencontres tout au long de l’année.

Conférences, rencontres et débats

Le forum organise chaque année des conférences et des débats assimilés à différents thèmes qui portent l’événement du début à la fin. Les interventions concernent principalement la santé et le bien-être, l’éducation, les conditions de travail, la croissance économique, le développement durable et l’engagement des villes et des communautés dans ce dernier, les partenariats proposant des alternatives aux systèmes déjà existants et enfin les médias. On compte au total 60 conférences réparties dans 7 salles différentes, proposées en français, en anglais ou dans les deux langues. Elles ont lieu simultanément tout au long de la journée, de 9h30 à 21h.

Le village 3ZÉRO

Le village du forum se compose d’une trentaine d’exposants qui proposent des alternatives et des solutions face au changement climatique, à la pauvreté et à l’isolement social. Regroupées par domaines, les organisations nouent un contact avec le public en présentant leurs projets ainsi qu’en expliquant leurs démarches. On y retrouve des entreprises et des associations issues de tous secteurs d’activité et de tous horizons. Leurs valeurs sont principalement tournées vers la solidarité, la préservation des espaces naturels et leur développement. On peut également y voir les stands du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, de la banque BNP Paribas, du Crédit Coopératif, de la Mairie de Paris, de l’association ACTED et du groupe EcoAct, qui sont les principaux partenaires et porteurs de cet évènement.

Muhammad Yunus, invité vedette de cette 11e édition

Cette année, Muhammad Yunus, lauréat du Prix Nobel de la Paix, a fait honneur à l’assemblée en participant au débat « Youth we can ! » tenu en anglais et en français dans le Grand Auditorium du Palais Brongniart.
Né au Bengladesh en 1940, c’est un entrepreneur et économiste connu pour avoir fondé la première institution de microcrédit, la Grameen Bank, en 1976. C’est trente ans plus tard, en 2006, qu’il reçoit le Prix Nobel de la Paix pour cette réalisation. Lors de la conférence, il a évoqué les difficultés qu’il a rencontrées à l’heure de la fondation de sa banque, la première à « financer les pauvres », ainsi que l’accueil glacial qu’il a reçu dans le milieu économique. Son travail est cependant à l’origine de changements profonds dans le système économique actuel et a donné l’accès à différents moyens de financement aux plus démunis. Sa présence était donc indispensable pour clôturer ces deux jours de débats en beauté.

L’interprétation simultanée en cabine du FORUM CONVERGENCE

ATENAO a couvert l’événement en proposant d’intervenir dans toutes les conférences bilingues, 19 au total, en fournissant une interprétation de qualité concernant tous les sujets évoqués, de la santé aux médias. La mise en place d’une équipe de 4 interprètes divisés en binômes a permis à l’agence d’opérer les deux jours dans deux salles différentes de manière synchrone, offrant ainsi une accessibilité notoire aux participants des débats non bilingues. L’interprétation simultanée a donné l’accès au traitement de discours en français et en anglais en temps réel et a permis la continuité des débats entre acteurs de différentes origines.

 

par Inès Gill