tom13c

Grande-Bretagne : des millions d’euros alloués à l’apprentissage de l’anglais

Une enveloppe de 26 millions d’euros, soit 20 millions de livres, a été allouée par David Cameron et son gouvernement pour permettre aux musulmanes d’améliorer leur maîtrise de l’anglais. Grâce à cette aide, le pourcentage de musulmanes qui n’ont que peu ou pas de connaissance de l’anglais devrait baisser. Pour assurer d’un bon usage des fonds, le premier ministre britannique annonce dans les médias, entre autres le Times et BBC, que la non-maîtrise de la langue sera désormais un motif d’expulsion. 190.000 musulmanes sont concernées à travers le Royaume-Uni.

L’intégration n’est pas le seul objectif. David Cameron ajoute que parler correctement l’anglais est essentiel pour réduire les risques d’être séduit par les extrémistes. En réponse aux organisations musulmanes, le premier ministre s’explique : la langue contribue fortement à comprendre l’identité d’une personne. Un individu qui connaît son identité peut résister à la tentation de l’extrémisme.

Le budget d’une vingtaine de millions de livres a aussi des visées économiques. Un individu qui ne maîtrise pas la langue d’un pays n’a que peu de chance d’entrer sur le marché de l’emploi. Il augmente ainsi le rang des personnes inactives. Et c’est justement ce qui se produit avec des femmes d’origine pakistanaises ou bangladaises qui vivent en Grande-Bretagne depuis des dizaines d’années.

En réponse au chef du gouvernement, le directeur de la Fondation Ramadhan, Mohammed Shafiq crie à l’utilisation des musulmans pour servir des fins politiques. Il s’agit d’une stigmatisation de toute une communauté, ajoute le porte-parole pour les Affaires intérieures du parti Travailliste, Andy Burnham.