tom13c Pas de commentaire

L’affaire DSK revient sur le devant de la scène avec une traduction de « Coup de foudre »

En mai 2011, Dominique Strauss-Kahn, alors président du FMI, défrayait la chronique. Une femme de chambre du Sofitel de New York, Nafissatou Diallo, l’accuse de tentative de viol et d’agression sexuelle.

En juin 2015, Ken Kalfus revient sur les circonstances de l’affaire à travers son œuvre « Coup de foudre », sortie aux éditions Bloomsbury. L’ouvrage se présence comme une lettre d’excuse, tout à fait fictive, que Dominique Strauss-Kahn adresserait à Diallo.

L’auteur, au-delà de l’histoire de DSK, dénonce les arcanes de la politique internationale. Il met également l’accent sur l’hypocrisie dans laquelle sont parfois enveloppées les relations sexuelles. Ken Kalfus teinte son récit d’humour, de sarcasmes et d’ironie, un style dans lequel son public l’a connu avec « Un désordre américain », sorti en 2006.

La traduction française de « Coup de foudre » devrait toucher le public français, explique la directrice des médias numériques de Bloomsbury, Stéphanie Duncan. Et c’est la raison pour laquelle la maison d’édition a accepté de sortir la version française en ebook, quand toutes les autres s’y sont refusées. Cette publication numérique est une manière d’évaluer si l’histoire est aussi accrocheuse qu’elle voudrait l’être. C’est ainsi que les lecteurs de l’Hexagone, mais aussi de la Belgique et de plusieurs autres pays francophones pourront apprécier ce récit provocateur. Cette traduction pourrait aussi être un moyen de booster les ventes dans les deux langues.

Si elle date de quelques années déjà, avec cette parution numérique, l’affaire DSK a des chances de refaire la Une.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *